Baguenaude Américaine
de Cannon Beach à Yellowstone
Juillet 2013

En ce mois de juillet de l’an 2013 j’ai eu le plaisir de parcourir le nord-est américain. Et j’ai particulièrement apprécié les paysages de ses grands espaces à couper le souffle.


Cannon Beach,

Est situé au nord-ouest des états unis d’Amérique dans l’état d’Oregon. C’est une petite cité balnéaire à laquelle on accède depuis Portland (Oregon) en traversant des immenses forêts de grands épineux. La cote est, à cet endroit, très sauvage avec de grandes plages de sable fin et des rochers formant des ilots et des falaises. Une nature sauvage comme je les aime. Et surprise, partout le long des plages des petits chemins identifiés pour l’évacuation en cas de Tsunami traversent les petites dunes parsemées d’une végétation basse grâce et dense. L’ambiance est plantée, nous sommes sur les côtes de l’océan pacifique (mais pas tant que ça) qui fait face au Japon et dans une zone incontestablement sismique. Les forces naturelles se ressentent à cet endroit fascinant. La charmante bourgade de Canon Beach vaut à elle seule la ballade car elle est construite de petites maisons en bois aux couleurs chatoyantes et ses ruelles sont vraiment atypiques en comparaison des cités américaines habituelles… Pour repartir vers Portland nous sommes passés par Astoria à l’embouchure de la rivière Columbia afin de voir le magnifique pont  « Megler Bridge » qui relie les deux berges entre l’état d’Oregon et de Washington. Cette embouchure de rivière est vraiment impressionnante par ses dimensions et là pour s’en rendre vraiment compte, il n’y a qu’une seule solution aller sur place…

La galerie

Galerie Cannon Beach et l'embouchure de la Columbia River


Portland,

Cette ville américaine fleure bon la tranquillité et la qualité de vie. Les axes y sont à angle droit comme presque partout aux états unis mais la circulation y est, semble-t-il un tantinet plus aisée. Le centre-ville se parcoure facilement à pied et plus on s’éloigne à l’Est de la rivière Willamette (affluant de la majestueuse rivière Columbia) plus on trouve les maisons historiques de la ville. Evidement ces maisons sont en bois local. Matériaux vraiment présent à profusion en Oregon. La ville est réputée pour être la cité la plus écologique des états unis.
C’est une cité qui pour un européen offre un cadre de vie où l’on imagine aisément se projeter.

La galerie


Columbia river,

Cette rivière que nous (européens) appellerions plutôt un fleuve tellement ses dimensions sont hors norme contribue de la nature sauvage qui borde ses berges. La vie animale y est très présente tant dans l’eau que dans les airs. Au barrage hydro-électrique de Bonneville, à une soixantaine de kilomètre à l’Ouest de Portland, des rampes à saumons sont prises d’assaut pendant que les biches viennent en groupe s’abreuver à couvert de la dense végétation des rives. Par endroit, la rivière est tellement large qu’elle prend l’aspect d’un lac que les véliplanchistes et les kitsurfers prennent d’assaut. En effet, la rivière forme entre ses rives un haut couloir naturel depuis les terres chaudes à l’ouest jusqu’aux espaces plus froid à l’Est sur la coté pacifique. Ceci crée un gradient thermique naturel qui génère un vent quasi constant en journée.

La galerie


Yellowstone National Parc,

Après une journée et demie de voiture depuis Portland nous arrivons à Yellowstone. Endroit mythique sur terre que je rêvais de visiter depuis bien longtemps. Et non seulement je ne fus pas déçu mais au contraire je fus vraiment subjugué par cet endroit incroyablement unique tant par ses dimensions géographiques que par la vie animale présente à nul autre pareil.
Nous passerons quatre jours sur place avant de reprendre la route vers l’Europe.
Yellowstone est le plus ancien parc national au monde et sur place on comprend pourquoi. Il s’étend sur environ 9000 km², c'est-à-dire une superficie plus importante que la Corse. Cette superficie est en fait une caldera d’environ 300 km de diamètre sur laquelle des sources chaudes et autres Geysers se répartissent de façon tout à fait aléatoire. Ce parc contient à lui seul les deux tiers des Geysers de la planète et le célèbre « Old Faithful Geyser » qui est le second plus important Geyser du monde. Les paysages y sont tel qu’on les imagine en regardant les anciens westerns avec des plaines à perte de vue où les animaux évoluent en toute liberté sans se préoccuper de la présence de l’homme qu’il ne considère plus depuis bien longtemps comme un prédateur. A tel point qu’il faut faire attention quand un Bison décide de traverser une route car il est chez lui et il le montre de façon ostentatoire !
Nous avons pendant ces quatre jours fait le tour du parc et nous avons constaté la diversité des formes, tailles, couleurs, odeurs, paysages, végétation, animaux qui partout offrent à notre regard des émotions intenses et intemporelles car ils-elles viennent de la nuit des temps.

Bref s’il n’y a qu’un seul lieu à visiter au monde, incontestablement le parc de Yellowstone est celui-là !

Galerie Geysers Couleur Galerie Noir et blanc
Galerie Animaux Galerie On Road


Vous souhaitez réagir à ce reportage

Vous pouvez le faire ici


--Retour-- 

Reproduction interdite sans accord écrit de l'auteur | ©baguenaude.photo.free.fr |